Tous en grève le 9 mai !
Publié; le 3 mai 2019 | snudi FO

Le 9 mai, les fonctionnaires seront en grève à l’appel de 6 organisations syndicales dans la Vienne pour exiger ensemble :

 

Le retrait du projet de loi de destruction de la fonction publique et des services publics !


- Pour l’annulation des 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires d'Etat et des milliers d’emplois menacés dans les collectivités territoriales par la Loi NOTRe ;

- Pour la réouverture des bureaux de poste, des classes, des écoles, des collèges, de tous les services publics ...

 

Le retrait de la contre-réforme de la santé :

- Pour l’arrêt des suppressions de lits, de services, d’hôpitaux.

 

Le retrait total de la loi BLANQUER de destruction de l’école !

- Pour la défense des écoles maternelles et élémentaires contre la fusion écoles/collèges.

 

Le retrait de la contre-réforme des retraites !

- Le régime universel est en lien direct avec la remise en question du Statut général, des statuts particuliers et les attaques contre la Fonction publique.

- Maintien du code des pensions, de la CNRACL, des régimes spéciaux et du régime général.



Le gouvernement veut faire passer avant l’été la loi « transformation de la fonction publique ». Cette loi, c’est la destruction de la fonction publique et de l’ensemble des services publics, l’explosion du statut des fonctionnaires, la mise en place de l’inversion de la hiérarchie des normes, comme dans le privé avec les ordonnances Macron.

Seul le statut général et les statuts particuliers des fonctionnaires permettent de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire et de garantir l’égalité entre les usagers.


Salaire, emploi, services publics, école et droit à l’instruction, hôpitaux et accès aux soins, indemnités de chômage, retraite et sécurité sociale : tout est lié !

 

Dans le 1er degré, les PE continuent d’exiger le retrait de la loi Blanquer :

 

Depuis le 19 mars, puis le 30 mars et le 4 avril, un peu partout sur tout le territoire, des AG de ville, de secteurs, d’établissements, demandent le retrait du projet de loi Blanquer. Ce sont des milliers de professeurs, qui se réunissent, décident de poursuivre la grève, multiplient les réunions et les initiatives en direction des parents.

Dans la Vienne, le 4 avril dernier, la grève dans le premier degré était très suivie. Plus de 500 professeurs des écoles étaient en grève, ainsi que des ATSEM, des AESH et des professeurs du second degré. Pour la première fois dans le département, une Assemblée Générale intersyndicale (FO, FSU, SUD) de grévistes a pu se tenir avec la présence de 200 collègues qui ont pu discuter de la mobilisation, de la nécessité d’agir ensemble pour faire plier le ministre et le gouvernement et de la possibilité de reconduire la grève jusqu'à obtenir satisfaction de nos revendications, c'est-à-dire le retrait du projet de loi Blanquer.

Pour rappel, l’AG de grévistes du 4 avril a mis au vote quelques éléments de la discussion :

Appel de l’Assemblée Générale des grévistes de la Vienne

organisée à l’initiative de la CGT Educ’action, de la FNEC FP-FO, de Sud Education, du SNUIPP-FSU, du SNEP-FSU, du SNES-FSU, du SNASUB-FSU.

D’ici le 9 mai, l’AG décide d’organiser partout la suite de la mobilisation, sous toutes les formes choisies par les personnels (jonction avec les AG et les samedis des gilets jaunes, opérations « écoles mortes », pressions sur les examens,…), y compris la grève.

L’Assemblée Générale demande aux syndicats :

- d’organiser des réunions d’établissements et de circonscriptions pour continuer d’informer les collègues et contrecarrer la désinformation du ministre

- de s’adresser aux élus par courrier et de leur demander des audiences

- d’organiser une information massive des parents et des citoyens (opérations de tractage, notamment sur les marchés).

La question de la grève reconductible massive pour gagner est à l’ordre du jour (48 sur 86 présents, lors d’un vote, étaient favorables à son lancement dès lundi).

Cette question doit être largement discutée dans les écoles, les circonscriptions, tous les établissements scolaires.

Appel adopté à l’unanimité des 86 votants

(Amphi Carbonnier, Hôtel Aubaret - Poitiers)

 

C’est dans cette situation que toutes les fédérations de fonctionnaires appellent à la grève jeudi 9 mai (lire en pj) pour dire non au projet de loi de transformation de la fonction publique qui entend multiplier les contractuels à la place des fonctionnaires et supprimer les CAPD pour empêcher les organisations syndicales de défendre les personnels.


Le projet de loi Blanquer et le projet de loi de transformation publique sont liés ! Ils doivent être retirés !


Faites-nous remonter l’état de la grève sur votre école, votre secteur !


Dernier délai pour se déclarer gréviste jeudi 9 mai : lundi 6 mai à minuit.


En pièce jointe, la déclaration d’intention de faire grève, ainsi que l’appel national, local et de notre fédération la FNEC FP FO.


Manifestation Jeudi 9 Mai à 14h00

Porte de Paris


cale




Documents Liés
Tract intersyndical 86 9 mai
PDF - 595.1 ko
communique fnec - greve le 9 mai
PDF - 151.7 ko
Declaration intentio­n greve 9 mai 2019
Word - 13.3 ko
2019-04-12 COMMUNIQUE DE PRE­SSE UNITAIRE DES 9 O­SFP 9 MAI
PDF - 187.5 ko
Rechercher sur le Site
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo