Révélations contre vérités, suite à la campagne de presse en cours
Publié; le 14 novembre 2018 | snudi FO

Chers collègues,

  « Révélations » contre vérités


Suite à la campagne de presse en cours nous vous adressons ci-dessous le communiqué du bureau confédéral de la Confédération FO.


Le Snudi-FO86 tient y à y ajouter son commentaire.

Le Snudi-FO86 n’est pas dupe des intentions de cette campagne de dénigrement, alors que notre organisation syndicale est partout mobilisée pour porter les cahiers de revendications des collègues à l’occasion des élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre.


Comme nous l’écrivions à tous les collègues dans notre profession de foi adressée via les messageries électroniques :

« Le 7 décembre, au lendemain des élections professionnelles dans la Fonction publique, chacun fera ses comptes. A commencer par le gouvernement ! Quelles seront les organisations syndicales habilitées à négocier avec les ministres, dans la Fonction publique, la Culture, l’Education nationale, l’Enseignement supérieur, l’enseignement privé ?


Les syndicats qui disent « oui » à toutes les contre-réformes ? Ceux qui ont accompagné les mesures visant à détruire les statuts, à morceler l’école républicaine en une multitude de territoires ? Ceux qui disent vouloir « revaloriser » les salaires en acceptant le protocole PPCR, le blocage des carrières et la rémunération au mérite ?


Ou bien les syndicats Force Ouvrière qui disent : il est urgent d’arrêter le saccage de l’école républicaine et des statuts.  Il est urgent d’ouvrir les postes nécessaires. Il est urgent de respecter les personnels. Il est urgent de défendre le service public, et pour défendre le service public il faut respecter les droits et garanties des fonctionnaires qui le font fonctionner ! ».


Depuis les dernières élections présidentielles nous savons clairement pour qui roulent les propriétaires des grands médias, et un certain nombre de « grands éditorialistes ».

Nous savons également qui a tout intérêt à détourner les salariés des syndicats, à briser les organisations de résistance tant des salariés que des citoyens, et les bénéfices qu’ils en escomptent !


Nous rappelons que ce sont les délégués démocratiquement élus qui dans les différentes instances syndicales et à chaque échelon (syndicat de base, fédération, confédération) vérifient la pertinence des dépenses engagées et votent le rapport de trésorerie après le contrôle d’un expert comptable indépendant, avant publication légale des comptes.

Ce n’est pas la presse qui décide de la pertinence de telle ou telle dépense : seules les instances en sont juge. Seules les instances sont habilitées du bien fondé des dépenses engagées par et pour le syndicat.


Le Snudi-FO86 tient à rappeler le principe régissant le fonctionnement dans FO : « Le mandat syndical ne doit apporter ni un enrichissement, ni une perte de revenu ».

Sur la base de ce principe le Snudi-FO86 continuera à veiller, dans toutes les instances, à l’utilisation appropriée de l’argent des adhérents à la seule fin de la défense des intérêts moraux et matériels de ses adhérents.


Votez FO pour défendre vos revendications, pour résister, pour reconquérir !


Poitiers, le 13 novembre 2018


Communiqué du Bureau Confédéral de FO du 12 novembre 2018

LUNDI 12 NOVEMBRE 2018 BUREAU CONFÉDÉRAL DE FO

Un article de presse, faisant la une d’un quotidien national, met en cause tant les rémunérations que les dites « notes de frais » du bureau confédéral et de salariés de la confédération.

L’article paru ce matin amalgame des éléments qui ne sont en rien constitutifs de la rémunération.

Afin de permettre à des camarades issus de conditions salariales très différentes et résidant en province, y compris dans les DOM – TOM durant la dernière mandature, la confédération prend en charge les frais liés à l’obligation d’une double résidence à Paris (loyer et frais de transports) lorsque la famille demeure en province.

Au titre des notes de frais liés à l’exercice de leurs mandats, la Confédération prend en charge les transports, hébergements, repas associés en particulier aux nombreux déplacements auxquels sont contraints les secrétaires confédéraux, contraintes qui peuvent différer sensiblement selon le secteur de responsabilité, allant de plusieurs déplacements réguliers hebdomadaires en province, y inclus DOM et TOM, à des déplacements à l’étranger, en Europe, Asie, Amérique, Afrique dans le cadre de missions liées aux engagements internationaux de la Confédération.

La Confédération s’étonne cependant que de telles informations, détaillées, bien qu’erronées ou, comme indiqué ci-dessus, prêtant à confusion, et manifestement contenant des données personnelles, soient ainsi publiquement à nouveau diffusées. Elle ne peut que s’interroger sur leur origine et l’intention. Les militants Force Ouvrière ne sont pas dupes de cette campagne de dénigrement et de calomnie diffamatoire contre la Confédération, comme ils n’étaient pas dupes des épisodes précédents.

La Confédération rappelle que la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale fait obligation aux confédérations de financer les structures branches professionnelles et les structures territoriales.

Par ailleurs la loi de 2008 portant rénovation de la démocratie sociale l’oblige à faire expertiser l’intégralité de ses comptes, à les faire certifier par les commissaires aux comptes et à les publier, obligations à laquelle la Confédération se conforme annuellement.

La Confédération rappelle également que, de toujours, ses comptes sont soumis à la Commission de contrôle confédérale et portés au vote de ses congrès. Le dernier congrès d’avril 2018 a adopté le rapport de trésorerie à la quasi-unanimité des délégués des syndicats.

Le Bureau Confédéral
Paris, le 12 novembre 2018


cale




Documents Liés
PDF - 102.7 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
CANICULE : annonces du DASEN en CAPD / Conseils Snudi-FO86
Le 13 juin : le Ministre est là, nous aussi !
Grève du 9 mai plus massive : plus de 700 PE grévistes dans la Vienne - appel de l’AG des PE grévistes de la Vienne
Carte scolaire : communiqué intersyndical
Révélations contre vérités, suite à la campagne de presse en cours
Erreur du ministère dans le calcul du barème des permutations : plus de 17 000 collègues en stress pour ... 175 concernés (24 annoncés au départ) !
Attaque contre la Fonction Publique : communiqué CGT / FO / Solidaires
Suppression de 20.000 contrats aidés dans l’Education Nationale : FO écrit au ministre
A propos des annonces présidentielles…
INDÉPENDANCE SYNDICALE ET ELECTIONS POLITIQUES J-C Mailly : « Détermination, résistance et sang-froid »
FORMATION SUR LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ : Rappel de la réglementation - FO écrit à l’IA
GT moyens de remplacement - Le droit au remplacement menacé
Direction d’école : une fausse simplification des tâches
Garde d’enfants : pour FO, pas de remise en cause de ce droit !
CTSD carte scolaire de rentrée - 2 septembre
Restructuration des écoles à Montmorillon : communiqué de presse FO
Projet de décret : L’inversion de la hiérarchie des normes appliquées au statut des PE : les DASEN pourraient déroger aux 36 semaines de classes
Loi El Khomri : appel intersyndical au mercredi 9 mars à 14h00
Après la grève du 26 janvier
MGEN-communiqué "de nouvelles offres qui rompent avec le principe de solidarité et augmentent les tarifs au 1er janvier"
1 | 2 | 3 | 4 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo