Mobilisation nationale les 23 et 28 juin contre la surdité du gouvernement
Publié; le 22 juin 2016 | snudi FO

1 Million pour le retrait de la loi Travail...

Combien de temps VALLS le Minoritaire,

VALLS le Totalitaire va-t-il tenir ?

1 Million à Paris et des cortèges en province. On nous avait prédit un mouvement qui s’essoufflerait. Les salariés n’ont, une nouvelle fois, jamais été aussi mobilisés.

 

On aurait pu s’attendre à ce que le gouvernement entende et ré-ouvre la négociation. Que nenni, Valls le minoritaire, Valls le totalitaire, celui qui gouverne à coup de 49-3, menace désormais d’interdire les manifestations !! N'est-ce pas pour les salariés la goutte d'eau qui va faire déborder la coupe remplie de colère populaire? Comment le gouvernement peut-il oser menacer de priver les travailleurs de notre pays de ce droit fondamental d'exprimer son opposition à des projets du gouvernement?

 

Non, Monsieur VALLS, les travailleurs de ce pays ne renonceront pas à leur droit fondamental de faire grève, que vous invoquiez à tour de rôle l'état d'urgence, l'euro de foot, ou les dégâts commis (en partie par vos sbires ) à Paris le 14 juin.

 

Non, Monsieur VALLS, les syndicalistes ne sont pas des casseurs. Non, Monsieur VALLS, ce ne sont pas les syndicats qui organisent les groupes de casseurs.

 

Oui, Monsieur VALLS,  on est en droit de se demander qui encourage ces casseurs à attaquer les cortèges syndicaux, à s’attaquer à un hôpital, à perturber les manifestations de l’intersyndicale FO – CGT – FSU – Solidaires – UNEF – FIDL – UNL.

 

En effet, on ne peut que constater que les casseurs servent d’alibi à M. Valls et qu’ils sont objectivement devenus ses alliés. A qui le crime profite? La réponse s'impose d'elle même. Et ce d'autant plus que de nombreuses fuites dans la presse indiquent que les communicants du gouvernement avaient prévu de nombreux jours avant la manifestation les postures caricaturales adoptées après coup par M. Valls.

 

L'intersyndicale nationale s'est exprimée dans un communiqué du 15 juin ( pièce jointe) : des actions revendicatives se poursuivront les 23 et 28 juin prochains. Face à la surdité du gouvernement, le SNUDI-FO 86 appelle tous les collègues à manifester leur mécontentement lors des deux prochaines journées d'action nationale prévues.  Nous vous informerons dès que possible des décisions de l'intersyndicale départementale qui se réunit aujourd'hui.

 

Nous l’affirmons, le combat continue et continuera pour le RETRAIT de la loi Travail. Les 23 et 28 juin doivent être une victoire à la hauteur de celle du 14 juin. Nous en serons, n’en déplaise à M. VALLS !

Partout, dans les écoles, le SNUDI-FO 86 vous appelle à vous réunir : toutes les initiatives sont encouragées pour aboutir au retrait de la loi Travail.

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo