Prime ISAE / Abandon du projet de loi El Khomri
Publié; le 13 mai 2016 | snudi FO

AUGMENTATION DE l’ISAE : les enseignants ne sont pas dupes !


Le Premier ministre a conclu les journées de refondation de l’École les 2 et 3 mai 2016 par l'annonce d'une augmentation de 800 € de l'ISAE qui passe à 1200€ brut annuel.


Cette annonce fait suite aux déclarations du Président de la République qui en ouverture de ces journées, faisant fi de la dégradation constante des conditions de travail des enseignants et des conséquences dramatiques de la mise en place des rythmes scolaires, s'est auto congratulé en déclarant que depuis la loi de refondation, « l'école va mieux » !


L’ex ministre Peillon précisant : « Il n’y aura pas un homme d’Etat raisonnable qui reviendra sur la Refondation » !


L’ISAE à 1200€ n’efface pas le gel du point d’indice depuis 6 ans !


Une indemnité, par nature aléatoire, voire arbitraire et n’entrant pas dans le calcul de la retraite, ne peut remplacer une réelle revalorisation de salaire, correspondant à une réelle reconnaissance de notre travail !


Avec cette annonce, la ministre reconnait que le traitement des enseignants, comme des fonctionnaires en général, est insuffisant. Pour autant cette annonce ne fait pas disparaître le blocage des traitements de tous les fonctionnaires depuis 6 ans.


Pour les professeurs des écoles -qui en bénéficieront sans être dupes- elle ne fait pas le compte. Pour les personnels de toutes les autres catégories qui n'en verront pas la couleur, elle confirme la volonté permanente du gouvernement d'opposer les catégories entre elles.


Cette annonce n’est bien entendu pas sans rapport avec la mobilisation qui s'est exprimée lors des deux journées de grève interprofessionnelle du 31 mars et du 28 avril pour le retrait du projet de loi El Khomri. Elle ne peut pas faire oublier le rejet par les PE des conséquences de la réforme des rythmes scolaires dont le dossier n’est pas clos.


L’ISAE à 1200€ dans le cadre du PPCR


En effet, la ministre précise que cette augmentation va de pair avec le fait "de revoir le parcours de carrière de tous les enseignants (…)"


Concrètement cette annonce, saluée par tous les tenants de la Refondation, s’inscrit dans la logique de PPCR, que FO n’a pas signé, qui prévoit d’allonger les carrières des fonctionnaires (avancement à la seule ancienneté) et de remplacer la notation par une évaluation subjective sur objectif au niveau local.


La FNEC FP-FO n’acceptera pas la remise en cause de la notation chiffrée au profit d’une « évaluation locale » qui livrerait les enseignants à l’arbitraire.


C’est la logique de l’inversion des normes du projet de loi El Khomri rejeté massivement par les salariés avec FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL.


Le gouvernement veut maintenant passer en force pour faire passer cette loi scélérate. Alors que depuis deux mois les manifestations et les grèves se succèdent pour le retrait de ce projet de loi, Valls annonce qu’il va utiliser le 49-3 : un véritable déni de démocratie !


80% des français sont opposés à la loi travail et à l'utilisation du 49-3 ... et le gouvernement veut passer en force !


Dans cette situation, les choses s’accélèrent : les routiers sont appelés à la grève reconductible et au blocage à partir du 16 mai, les cheminots sont appelés à la grève reconductible à partir du 18 mai, les salariés de la chimie et des raffineries sont appelés à la grève reconductible et au blocage à partir du 17 mai…


La FNEC FP-FO réaffirme toutes les revendications : abandon de la réforme des collèges et de la réforme des rythmes scolaires, augmentation de 8% du point d’indice et de 50 points d’indice pour tous, le versement de l’ISAE à tous les PE et aux contractuels, son intégration dans le traitement, retrait du projet de loi El Khomri !

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo