UNE CARTE SCOLAIRE EN MODE CHAISES MUSICALES : compte rendu
Publié; le 15 mars 2016 | snudi FO

GROUPE DE TRAVAIL CARTE SCOLAIRE 15 MARS 2016

1

1

GROUPE DE TRAVAIL CARTE SCOLAIRE 15 MARS 2016

UNE CARTE SCOLAIRE EN MODE CHAISES MUSICALES



Les mesures ci-dessous ont été présentées aux organisations syndicales siégeant en CTSD pour "discussion". Les décisions d'ouvertures et fermetures seront de nouveau discutées à l'occasion du CTSD du 22 mars, pour être à l'issue de celui-ci actées par le DASEN. Ces mesures seront ensuite présentées en CDEN le 4 avril pour adoption définitive.



44 FERMETURES DE POSTES : 8 écoles, 39 classes

MATERNELLE

3 écoles

15 classes

FERMETURES D'ECOLES : 7 postes

Châtellerault les Minimes 2 postes

Chauvigny Louise Michel 3 postes

Montmorillon Ville Haute 2 postes


FERMETURES DE CLASSES : 8 postes

Biard

Buxerolles Bourg

Cenon s/ Vienne M. Ribbe

Dangé Saint Romain A. Souché

Latillé

Migné Auxance la République

Les Roches Prémarie

Saint Savin (conditionnelle liée à ouverture Saint Germain)

ELEMENTAIRE

3 écoles

17 classes

FERMETURES D'ECOLES :

Chauvigny Saint Martial 2 postes

Chauvigny Saint Pierre les Eglises 4 postes

Montmorillon Ville Haute 3 postes


FERMETURES DE CLASSES :

Bonneuil Matours M. Fombeure

Naintré P. Néruda

Nouaillé Maupertuis

Poitiers T. Lainé

Poitiers Saint-Exupery

Saint Benoit Ermitage

Scorbé Clairvaux

La Villedieu du Clain

PRIMAIRE

2 écoles

3 postes

FERMETURES D'ECOLES :

Antigny 1 poste

Millac 1 poste


FERMETURES DE CLASSES :

Benassay

RPI

4 postes

FERMETURES DE CLASSES :

Champigny le Sec - Le Rochereau

Usseau - Véllèches - Leigné sur Usseau

Lésigny -Mairé - Barrou (37)

Saint Macoux - Saint Saviol


TR-ZIL

3 postes (déplacés)


Chauvigny J. Arnault Elem

Montmorillon Ville Haute

Châtellerault Painlevé Elem.

IME

2 postes

1 poste de direction Mignaloux P. Garnier

1 poste de décharge Mignaloux P. Garnier



42,75 OUVERTURES : 25 classes

MATERNELLE

10 postes

( dont 2 moins 3 ans)

Poitiers T. Lainé : scolarisation - de 3 ans

Poitiers C. Perrault : scolarisation - de 3 ans

Châtellerault M. Carpantier

Chauvigny Varenne

Montmorillon Saint Nicolas

Montmorillon Ville Basse

Poitiers A. Daudet

Poitiers P. Néruda

Vouneuil s/s Biard JY Cousteau

Saint Germain (conditionnelle, liée à fermeture Saint Savin)

ELEMENTAIRE

12 postes

Biard

Chauvigny Guiraudières

Chauvigny J. Arnault (4 postes)

Jaunay Clan P. Eluard

Montmorillon Ville Basse

Montmorillon Saint Nicolas (2 postes)

Poitiers J. Brel

Les Roches Prémarie

PRIMAIRE

3 postes

Châtellerault Cl. Haigneré

Saint Maurice la Clouère

Nalliers (mesure conditionnelle)

RPI

2 postes

Marnay - Château Larcher

Le Rochereau - Champigny

TR-ZIL

5,25 (dont 3 déplacés)

Châtellerault REP+ formation 1,25 poste fractionné (5 x 0,25)

Châtellerault Carème primaire

Châtellerault Prévert élémentaire

Montmorillon Saint Nicolas (poste fermé à Ville Haute)

Poitiers Daudet Elem (poste fermé à Chauvigny)

TR-Brigades

3 postes

Lencloître élem

Poitiers T. Lainé élem

Poitiers Saint Exupéry élem

Plus de maîtres...

1 poste

Buxerolles Le Planty élem

Enseignement spé

5 postes

ULIS Saint Jean de Sauves primaire

ULIS Vouillé élem

Unité autisme Poitiers T. Lainé maternelle

Enseignant référent (ERSEH)

Conseiller pédagogique ASH

IME

1,5 postes

adjoint Mignaloux P. Garnier

0,5 CPUE Mignaloux P. Garnier



AUTRES MESURES :


FERMETURES

OUVERTURES

Fusions d'écoles

Thuré maternelle A. Frank 2 postes

Thuré élémentaire A. Frank 4 postes

Thuré primaire A. Frank 6 postes

RPI

Lavausseau primaire

Benassay primaire

RPI :

Benassay (maternelle)

Lavausseau (élémentaire)

Les deux écoles restent classées administrativement en primaire : l'administration explique que cela permettra des lissages entre les deux écoles en fonction des classes d'âge



INTRODUCTION du SG expliquant que la carte scolaire sera déterminée par un renforcement des remplacements, et que pour ce faire, même si tous les moyens alloués par le ministère seront utilisés, « il faudra fermer à certains endroits pour ouvrir ailleurs ».

L’administration explique vouloir ne pas accentuer la désertification rurale, d’autant que la Vienne n’est pas concernée par le « protocole ruralité », mais insiste sur le fait que certains secteurs ruraux se dépeuplent ou/et ont des structures trop éclatées. Le SG indique la méthode « négociation avec les élus, qui aboutit parfois sur des compromis, pas à pas, mais également parfois sur des blocages, dans ces cas là il nous faut parfois prendre des décisions pour que les élus arrêtent de laisser traîner les choses. »

Le SG indique la priorité donnée à des emplois qualitatifs : scolarisation des moins de 3 ans, maître de plus que de classes, enseignants référents, décharges de directions, conseiller pédagogique ASH, remplaçants comme étant autant de moyens d’améliorer les conditions de travail de tous, du moins là où les besoins se font le plus sentir.

Commentaire FO : Nous ne pouvons qu’approuver ces objectifs, malheureusement la réalité en reste trop éloignée pour améliorer réellement les conditions d’enseignement.

MOYENS EN POSTES :

Malgré une baisse démographique plus faible que les autres départements de l’académie (-82 élèves), la Vienne a la dotation la plus réduite (8 postes).

Une de ces créations de postes devait permettre la création d’une unité maternelle destinée à accueillir des enfants autistes. Ce en contradiction avec les éléments communiqués par le Ministère en CTM qui précise que ce poste doit être créé avec les moyens du Ministère, et donc doit être pris en supplément des 8 postes annoncés. Suite au courrier adressé par FO au Recteur et à la Ministre, il nous a été confirmé en groupe de travail que le Ministère a confirmé la création de ce poste sur ses moyens. LIRE ICI



La dotation est donc de 9 postes en incluant l’unité autisme.

Dans ce contexte 44 propositions de fermetures de poste (dont 39 classes) ont été faites pour 42,75 ouvertures. 8 écoles fermeraient sur le département. Il resterait donc 10,25 postes pour ajuster à la rentrée.



REMPLACEMENT :

Malgré la situation critique que connaissent les écoles, seuls 5,25 postes de remplaçants seraient créés, dont une partie servant aux heures de formation du REP+ de Châtellerault. Un moyen de remplacement serait supprimé à Chauvigny, faisant tomber les moyens de la circonscription à 7 postes, ce à quoi FO s’est opposé. L’administration déplace ce poste à Poitiers.

Sur la circonscription Poitiers ASH qui souffre du manque criant de moyens de remplacement depuis sa création, aucune création malgré nos demandes.

Finalement les moyens de remplacement augmentent peu dans ce projet : 3 postes de brigade. Insuffisant.



RESTRUCTURATIONS :

A MONTMORILLON le projet confirme les propos du DASEN qui a tenu compte en partie de la mobilisation des enseignants et des parents d’élèves, puisque pour « apaiser », l’ensemble des moyens sont maintenus sur la Ville.

A CHAUVIGNY 3 postes disparaissent dans la restructuration pour la prochaine rentrée. Le SG indique qu’il aurait été possible d’aller plus loin.

A CHATELLERAULT la Mairie fermerait la maternelle des Minimes pour des raisons de sécurité… et pour ne pas à avoir à rénover le bâtiment.

La restructuration des écoles est en réalité amorcée, et priverait déjà un quartier de son école.

MILLAC et ANTIGNY verraient fermer le dernier poste de leur école.



EDUCATION PRIORITAIRE : Rien ne se crée, tout se transforme.

La priorité à ces écoles se traduit par de nombreux chantages « vous comprenez bien que si on veut ouvrir ici, ou alléger là, il va falloir que vous nous aidiez et qu’on ferme ici où certes il y aura beaucoup d’élèves, mais où les populations sont favorisées ». Comme de nombreuses priorités ministérielles, les actes ne sont pas en concordance avec les annonces : l’administration est conduite à aller chercher les postes dans les autres écoles.

Il a été proposé de fermer à Poitiers Tony Lainé élémentaire, pour ouvrir à Poitiers J. Brel élémentaire. FO a demandé le maintien du poste à T. Lainé, il nous a été répondu qu’il fallait dans ce cas vraiment fermer à Nouaillé….



PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSE : ces postes sont annoncés comme une priorité. La discussion a porté sur le lieu d’implantation de ce poste. Buxerolles le Planty, peut-être Couhé…



CONCLUSION : L’ensemble de ces propositions de carte scolaire montre bien qu’aucune priorité n’est accordée au remplacement.

De même, la toute nouvelle annonce de prendre soin du rural se traduit par des fermetures d’écoles, alors que des besoins réels d’accès à l’école publique y sont relevés.

Le SNUDI-FO déplore qu’une fois de plus les ajustements de carte scolaire ne soient que des mesures de déplacements de postes, révélant que trop peu de moyens supplémentaires sont alloués.



POUR LE SUIVI DE VOTRE DOSSIER, RETOURNEZ-NOUS L’ENQUETE CARTE SCOLAIRE EN PIECE JOINTE.





Word - 85 ko
Fiche enquête carte scolaire 2016 CTSD
cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo